La transmission de la psychanalyse est assurée par des psychanalystes, la plupart du temps en dehors des universités, dans des instituts et écoles psychanalytiques.

La formation du psychanalyste inclut :

- des cours théoriques (sur les diverses structures psychiques, sur le rapport entre maladie et santé, sur les principes et les ressources de la pratique),

- des études de textes fondamentaux (les textes de Sigmund Freud, le fondateur de la psychanalyse, mais aussi de beaucoup d’autres auteurs),

- des études de cas,

- une introduction à l’éthique professionnelle du psychanalyste,

- un stage en institution dans le champ psychiatrique (facultatif),

- la supervision de la pratique par des collègues expérimentés,

- et puis, last but not least, une analyse personnelle : tout psychanalyste a lui-même été en analyse chez un autre psychanalyste avant d'exercer son métier, question de prendre acte de ce qui le pousse à l'exercer, d'apprendre à se connaître lui-même et de ne pas confondre la problématique des gens qui le consultent, les analysants, avec sa propre histoire.

Cette dernière exigence, jugée cruciale par les psychanalystes, est spécifique à la formation en psychanalyse. Elle n'est pas requise dans la formation de ceux auxquels le législateur luxembourgeois accorde le titre de psychothérapeute.



 .