En général, on va voir un psychanalyste quand on ne se sent pas bien dans sa peau. La vie est difficile et on décide d'en savoir plus sur sa situation et d'explorer comment s'y retrouver autrement, plus à l'aise, davantage en accord avec soi-même.

Vous pouvez venir par intérêt personnel, avec l'envie de parler librement de ce qui vous arrive et d'y voir plus clair. Ou par nécessité, quand vous êtes travaillé par quelque chose qui vous fait souffrir : vous avez l’impression de vous répéter dans des relations sans avenir, vous manquez de confiance, des sentiments de honte en société, une crise dans le couple, la maltraitance en famille, le mobbing professionnel, un burn out, des séparations, des difficultés sexuelles.

La liste est longue des épreuves morales qui engagent nos émotions et affectent notre vie intérieure : des expériences traumatiques, des dépendances, des angoisses et phobies, la culpabilité, le stress, une dépression, des inhibitions, des accès d’agressivité, un choix impossible, le deuil, des cauchemars. En plus, toutes ces épreuves se répercutent physiquement et elles ont un gros impact sur le plan personnel et relationnel : quand on se cherche soi-même, dans les couples, avec les enfants et les parents, professionnellement, entre amis ...

Tout cela est douloureux, absolument, mais il n'y a rien là-dedans rien qui mérite d’être stigmatisé, c'est simplement la vie, avec toute son épaisseur ordinaire. Et on peut la partager pour mieux s'y retrouver.

 .